Tout sur le flux instinctif libre

 

Le flux instinctif libre, la méthode naturelle pour retenir le sang des règles

 

Qu’est-ce que le flux instinctif libre ?

 

Le Flux Instinctif Libre (FIL) - Free Flow Instinct en anglais - est une méthode naturelle qui consiste à retenir le sang des règles grâce au périnée avant de le laisser s’écouler lorsqu’on se rend aux toilettes. Cette pratique permet de contrôler le flux du sang menstruel et donc de ne plus utiliser de protections hygiéniques.

 

Le flux instinctif libre, comment faire ?

 

Le flux instinctif libre se pratique grâce à une fonction naturelle du corps : la contraction du périnée.

Le périnée, c’est un ensemble de muscles et tissus qui s’étend du pubis au coccyx et qui soutient tout le petit bassin dont les organes génitaux. On n’y prête rarement attention, pourtant il est super important puisqu’il permet d’éviter l’incontinence et même la descente d’organes (ben oui c’est un sacré boulot au quotidien) !

La magie du périnée, c’est qu’on peut le contracter et le relâcher à sa guise. C’est un organe sur lequel nous avons totalement le contrôle, et quand on dit « nous », on parle aussi des hommes (enfin, on veut dire qu’ils ont le contrôle sur leur périnée à eux, pas le vôtre).

Concrètement, comment pratiquer le flux instinctif libre ?

Dès qu’on ressent le sang s’écouler dans le col de l’utérus, on contracte son périnée, ce qui va permettre au vagin de se resserrer et de contenir le sang des règles. Le but du flux instinctif libre, ce n’est donc pas de laisser s’écouler notre sang le long de nos cuisses (honnêtement ce ne serait pas pratique), mais bien de le retenir afin de l’évacuer dans un endroit approprié, c’est-à-dire les toilettes ! En se rendant aux WC, on relâche les muscles de son périnée, généralement en même temps que l’on urine, afin de dire bye bye à notre sang menstruel.

 

gif bye bye sang menstruel

 

Le flux instinctif libre, pour n’importe qui et à n’importe quel moment ?

 

On imagine parfaitement votre tête à ce moment précis de l’article. Vous vous demandez si cette méthode est réellement efficace et si vous n’allez pas devoir passer votre vie aux toilettes, n’est-ce pas ?

Eh bien oui et non. Il faut savoir que votre sang ne s’écoule pas en continu mais bien par phase, c’est pourquoi il est essentiel d’apprendre à ressentir ce flux (on perd en moyenne 50 ml à 150 ml de sang durant tout le cycle, soit environ 3 à 5 cuillères à soupe). Mais, il est vrai qu’au début, vous allez devoir vous rendre régulièrement aux toilettes afin d’éviter les fuites et d’apprendre à contrôler votre périnée petit à petit. Et si vous avez un flux très abondant voire hémorragique, même avec un périnée au top de sa forme, vous n’aurez surement pas d’autre choix que de vous décharger de votre sang fréquemment. En revanche, niveau contraception, vous pouvez être tranquille car le flux instinctif libre est compatible avec n’importe quelle méthode !

Anatomiquement parlant, le flux instinctif libre est accessible à toute personne menstruée et donc pourvue d’un organe génital féminin. Dans la pratique, cependant, ce n’est pas si simple.

 

3 inconvénients du Flux Instinctif Libre :

 

  1. Il faut un accès aux toilettes en permanence : Se rendre aux toilettes chaque fois qu’on en ressent le besoin pendant toute la durée de ses menstruations, on le sait ce n’est pas toujours possible. Et si on peut aisément se retenir d’uriner, c’est quand même un chouïa plus compliqué pour le sang des règles. Si pendant votre travail ou vos loisirs (piscine et sport), vous ne pouvez pas évacuer votre sang comme bon vous semble, alors nous vous conseillons d’alterner entre le FIL et les protections menstruelles comme les SHL, la cup ou la culotte de règles.
  2. Il faut un périnée tonique : Il n’y a pas vraiment de secrets pour réussir à pratiquer le flux instinctif libre, tout réside dans le fait de pouvoir contracter et relâcher son périnée quand on le souhaite. Et pour ce faire, il est essentiel d’avoir un périnée tonique, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Heureusement, ce n’est pas une fatalité (attention, il y a toujours des exceptions) puisqu’il existe de nombreux exercices qui permettent de tonifier son périnée (la rééducation périnéale après l’accouchement est souvent un passage obligé). Ces exercices sont souvent très simples, et peuvent être pratiqués n’importe où (en rédigeant un article de blog sur le FIL par exemple). Il existe même des accessoires spécialisés, notamment les fameuses boules de geisha !
  3. On ne peut pas contrôler à 100% son périnée : La nuit, il est difficile de savoir si on sera capable de retenir son sang. Normalement le corps se mets en pilote automatique lorsque l’on dort, et on n’a souvent pas besoin de se lever pour aller aux toilettes, mais encore une fois, ce n’est pas une certitude. De plus, il n’est pas recommandé de laisser stagner le sang trop longtemps dans le vagin à cause du syndrome du choc toxique. Nous recommandons donc fortement l’utilisation d’une culotte menstruelle la nuit.

Certaines personnes ont également remarqué quelques fuites lorsqu’elles éternuent. C’est plutôt logique quand on y pense, puisqu’on ne peut pas contrôler les éternuements et que tout se relâche à ce moment-là. D’ailleurs, cela n’arrive pas qu’avec un éternuement, que celle et celui qui n’a jamais eu de fou rire à se faire pipi dessus nous jette la première pierre…

 

astuces flux instinctif libre

 

Nos astuces pour pratiquer le flux instinctif libre sereinement

 

Vous avez envie de pratiquer le flux instinctif libre ? Voici quelques conseils pour que tout se passe bien.

Puisque le but du free flow c’est de ressentir son flux menstruel, il faut commencer par le connaître. N’hésitez pas à observer en détail vos prochaines règles et à prendre des notes : couleur, consistance, durée, volume… D’ailleurs pour savoir combien vous perdez de sang tout au long de vos menstruations, n’hésitez pas à utiliser une coupe menstruelle. Etant donné qu’une cup a une contenance spécifique, vous pourrez facilement calculer votre flux.

De même, essayez d’observer vos différents symptômes et vos sensations à l’approche de vos règles. Reconnaître l’arrivée des menstruations permet de mieux s’y préparer. Et comme on n’est pas toujours réglé comme une horloge, c’est bien de pouvoir compter sur d’autres facteurs pour reconnaitre le début de son cycle. Plus vous serez détendue et attentive aux signes, mieux vous arriverez à ressentir l’écoulement de votre sang.

Que ce soit pendant vos règles ou en dehors, commencez dès à présent à entraîner votre périnée. Comme nous vous le disions plus haut, il est essentiel de tonifier son périnée pour que le flux instinctif libre soit efficace. Pour débuter simplement, n’hésitez pas à vous pencher sur les exercices de Kegel !

Comme pour n’importe quelle nouvelle méthode ou protection, nous vous conseillons de tester le flux instinctif libre chez vous, au calme. La concentration est un élément important, il ne faut donc pas avoir trop de distractions au début. Et pour jouer la sécurité (même si on ne doute pas que vous puissiez y arriver du premier coup), munissez-vous tout de même d’une protection au cas-où. Avec une culotte menstruelle, l’avantage c’est qu’en allant vérifier régulièrement l’écoulement de votre sang aux toilettes, vous n’aurez qu’à baisser votre culotte. Mais avec une cup, vous verrez plus facilement si vous avez réussi à contenir votre sang ou si vous avez eu des « fuites ».

Pour uriner régulièrement et évacuer le sang des règles, n’oubliez pas de boire suffisamment (de l’eau évidemment, pour qui vous nous prenez ?). Une fois aux toilettes, relaxez-vous afin de libérer votre sang menstruel et prenez bien votre temps. Il peut parfois rester quelques gouttes bien logées dans le vagin, vous pouvez donc pousser un peu pour les faire sortir avant de vous rhabiller et éviter ainsi une ou deux taches.

 

avantages flux instinctif libre socup

 

5 bonnes raisons de pratiquer le flux instinctif libre

 

  1. C’est gratuit

Il n’y a pas plus économique que le flux instinctif libre puisque vous ne dépenserez plus votre argent pour des protections menstruelles ou alors très peu.

  1. C’est écologique

Qui dit pas de protection, dit pas de production et pas de déchet donc aucune pollution. Le flux instinctif libre, il n’y a pas plus naturel et respectueux pour l’environnement !

  1. Ça fait du bien

Se reconnecter à son corps, c’est essentiel pour se sentir bien physiquement et psychologiquement.

  1. C’est sain

Il n’y a pas plus safe pour la santé que le flux instinctif libre car aucun corps étranger ne rentre en contact avec notre sang ou notre vulve/vagin. Et comme cette méthode demande d’aller évacuer régulièrement son sang, il y a peu de risque de SCT.

  1. C’est libérateur

Une fois qu’on a compris comment ça marche et qu’on réussit à pratiquer le FIL, on peut utiliser cette méthode quand on veut. On n’a plus besoin de courir acheter des protections ou de passer son temps à les nettoyer, les stériliser, les changer, etc.

 

gif flux instinctif libre

 

Alors ? Bluffant, non ?

N’hésitez pas à nous envoyer vos témoignages si vous testez cette méthode naturelle !

 

Article rédigé par Justine