10 astuces pour bien utiliser sa cup menstruelle

10 astuces pour bien utiliser sa cup menstruelle

Ça y est ? Vous avez passé le cap et acheté votre première coupe menstruelle ? Vous venez de faire un geste pour votre santé et pour l’environnement, et rien que pour ça toute l’équipe vous applaudit bien fort !

Mais nous savons ce qu’il se trame dans votre tête à ce moment précis… Vous vous posez des tas de questions à propos de ce petit accessoire, n’est-ce pas ? Comment cette petite coupe va-t-elle me protéger des fuites ? Comment vais-je bien pouvoir l’insérer sans me tordre une vertèbre ? Eh bien, n’ayez aucune crainte puisque nous allons vous donner nos meilleurs conseils pour bien utiliser votre cup menstruelle.

Après quelques années d’expérience (avec des hauts, des bas et des taches), on peut quand même se vanter de savoir de quoi on parle. Vous nous faites confiance ? Alors, c’est parti !

  1. Choisir une coupe menstruelle souple
  2. Choisir une cup adaptée à son flux
  3. Couper la tige d’une cup pour les règles
  4. Stériliser sa cup menstruelle
  5. Plier sa cup facilement
  6. Vérifier que sa cup est bien placée
  7. Respecter les précautions d’utilisation
  8. Rincer sa cup en extérieur grâce au stérilisateur
  9. Désobstruer les trous de la coupe menstruelle
  10. Retirer sa cup sans forcer

1. Choisir une coupe menstruelle souple

Il est essentiel de bien choisir sa coupe menstruelle si on veut que celle-ci devienne notre meilleure alliée pendant les règles. Et la première chose à vérifier, c’est sa souplesse.

Il existe une multitude de cup sur le marché, certaines sont très souples, d’autres pas du tout. Chez So’Cup, on en a créé une ni trop ni pas assez souple, afin qu’elle puisse s’adapter à toutes les morphologies. Et comme elle est fabriquée en silicone médical 100% hypoallergénique (et sans composants toxiques), elle est totalement safe pour votre santé.

Pourquoi la cup doit être souple ? Tout simplement pour que vous puissiez l’insérer sans difficultés !

2. Choisir une cup adaptée à son flux

Deuxième case à cocher quand on opte pour la coupe menstruelle, c’est la taille. Quand vous achetez un jean, vous faites en sorte que celui-ci ne soit pas trop grand, pour ne pas flotter dedans, ni trop petit, pour ne pas vous sentir saucissonnée, n’est-ce pas ? Eh bien, c’est tout pareil pour la cup !

Quand on parle de taille de coupe menstruelle, on parle en fait de flux. Il existe deux tailles de cup de règles : la taille S pour un flux léger à moyen et la taille L pour un flux plus abondant ou si vous avez eu un accouchement par voie naturelle.

Vous vous en doutez donc, il faut connaître son flux avant de choisir sa cup.

Comment savoir si on a un flux léger, moyen, abondant ou très abondant ?

On considère que perdre entre 40 et 50 ml par cycle menstruel (5 à 7 jours par mois) correspond à un flux léger à moyen et qu’entre 50 et 80 ml, le flux est abondant. Au-delà de 80 ml de sang, le flux est considéré comme très abondant voire hémorragique, dans ce cas, nous vous recommandons de consulter un gynécologue.

Là, vous êtes en train de vous dire « c’est bien joli tout ça, mais comment je fais pour mesurer ça, sans rester une semaine au-dessus de mon verre doseur ? ». On s’attendait évidemment à cette question, et on a deux réponses à vous donner :

  1. Si vous n’avez jamais utilisé de coupe menstruelle, vous pouvez vous baser sur votre utilisation de tampons et serviettes hygiéniques.

Sachez que si en une heure, votre serviette ou votre tampon est déjà imbibé complètement, ou encore si vous avez besoin de deux protections à la fois pour éviter les fuites, il est fort possible que vous souffriez de règles hémorragiques.

Pour vous aider à évaluer votre flux menstruel, n’hésitez pas à remplir une grille d’évaluation sur un ou deux cycles : https://www.hemophilia.ca/files/Grille%20d-evaluation%20des%20menstruations.pdf

grille-evaluation-flux-menstruel-hemophilia

Promis, cette grille « d’évaluation » ne donne pas de mauvaises notes 😉

  1. Si vous avez déjà une cup à la maison, alors vous pouvez évaluer facilement la quantité de sang perdu. Notez la contenance de la cup, et combien de fois vous la remplissez au maximum pendant vos règles.

C’est d’ailleurs un des avantages que nous apprécions le plus avec la coupe menstruelle. Vous avez même été plusieurs à nous écrire à ce sujet, en nous disant que vous ne vous doutiez pas du tout de la quantité de sang que vous perdiez jusqu’à l’utilisation de la cup. Et vous savez quoi ? Pour nous aussi c’était pareil au début ! On croyait vraiment que c’était les chutes du Niagara dans notre culotte avant de nous rendre compte, qu’en fait non, ce n’est pas si terrible.

3.Couper la tige d’une cup pour les règles

focus-coupe-menstruelle-socup

Si la cup est munie d’une tige, c’est pour faciliter son retrait. Mais parfois, celle-ci peut être trop longue et vous gêner. Il faut savoir que nous n’avons pas toutes la même morphologie, et nous parlons aussi bien du visage que du vagin !

Quoi qu’il en soit, il vaut donc mieux choisir une coupe menstruelle avec une tige trop longue que trop courte. Car oui, vous pouvez raccourcir vous-même cette tige mais le contraire est impossible (sauf si vous avez des pouvoirs magiques phénoménaux). Avec la coupe menstruelle So’Cup qui a une tige souple et sécable, vous pourrez donc choisir la longueur idéale en fonction de votre morphologie.

Si vous ressentez une gêne ou encore des sensations de picotements, que ce soit debout, en marchant, allongée, position chien tête en bas ou même sur les mains, n’hésitez pas à couper la tige avec une paire de ciseaux préalablement désinfectée.

4.Stériliser sa cup menstruelle

Chez So’Cup, on n’aime pas vous donner des ordres, mais l’étape de la stérilisation est tellement importante pour votre santé, qu’on se doit de le crier haut et fort : STERILISEZ VOTRE CUP PLEASE ! (on reste poli quand même, vous voyez).

Il faut vraiment la stériliser avant et après chaque cycle menstruel. Cette stérilisation va permettre de nettoyer votre coupe mais surtout de la désinfecter.

Pour stériliser la cup, vous avez 3 possibilités :

  1. Stérilisation à l’eau bouillante : vous pouvez verser de l’eau bouillante sur votre cup et la laisser immerger pendant 5 à 7 minutes. Vous pouvez aussi la plonger directement dans une casserole d’eau bouillante. La petite astuce pour qu’elle ne touche pas les bords de votre casserole, c’est de la coincer dans un fouet.
  2. Stérilisation avec des pastilles : vous pouvez acheter des pastilles de stérilisation en pharmacie (les mêmes que pour les biberons et tétines) que vous ferez fondre dans un grand volume d’eau. Il vous suffit ensuite d’y ajouter votre cup pendant plusieurs minutes selon les instructions données.
  3. Stérilisation au stérilisateur (notre préférée) : chez So’Cup, nous avons créé un stérilisateur pour coupe menstruelle. Il suffit de placer votre cup dedans, de remplir d’eau et hop 3 minutes au micro-onde et on n’en parle plus ! Franchement, on vous défie de trouver une méthode plus simple et plus rapide.

sterilisateur-coupe-menstruelle-socup

5.Plier sa cup facilement

C’est souvent à cette étape que tout part en cacahuète ! Pourtant, nul besoin d’être une as de l’origami pour plier correctement sa coupe de règles.

Chez So’Cup, on a testé plusieurs méthodes (avec plus ou moins de succès c’est vrai) mais on en a surtout retenu deux qui sont infaillibles. Comme les véritables noms de ces pliages sont un peu barbant et qu’on ne les retient jamais, on a décidé de les baptiser à notre façon.

Nous vous présentons donc le pliage numéro 1 : le U CAN DO IT (parce que c’est en forme de U) appelé aussi le CHANGE THE GAME (parce que si vous regardez bien, ça peut aussi être en forme de C).

Comment on fait ? On aplatit la cup et on la plie simplement en deux.

pliage-cup-c-fold

Et le pliage numéro 2 : le FINGER (traditionnellement ce pliage s’appelle le punchdown qu’on pourrait traduire par le « coup de poing », mais nous on préfère de loin un doigt à un poing – comprendra qui pourra).

Comment on fait ? On appuie bien sur n’importe quel côté de la cup avec un doigt.

pliage-cup-punchdown

6.Vérifier que sa cup est bien placée

La cup est pliée, maintenant il va falloir l’insérer. Ce n’est pas la partie la plus fun, mais quand faut y aller, faut y aller !

Pour faire glisser la cup plus facilement, vous pouvez commencer par l’humidifier avec de l’eau ou même avec un peu d’huile de coco (lubrifiant naturel). Ensuite, prenez une grande inspiration et relaxez-vous tant que possible. Pour que la cup passe comme une lettre à la poste, choisissez une position qui vous semble la plus confortable et pratique. Vous pouvez au choix vous allonger, vous accroupir, ou encore mettre une jambe sur une chaise, un rebord de baignoire, une copine (on plaisante, la pauvre), etc.

Lorsque vous allez insérer la coupe, veillez à ne pas l’enfoncer comme un tampon mais bien à la placer à l’entrée du vagin. Et comme chez nous on dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir, n’hésitez pas à passer votre doigt autour de la cup (au niveau des bords) une fois celle-ci déployée, afin de vérifier qu’elle est correctement placée et ouverte.

Si la cup intime est bien insérée, vous aurez peu de risques d’avoir une fuite ou de la faire tomber dans les toilettes pendant votre petite affaire. Sachez également qu’il n’y a aucune contre-indication avec le stérilet car celui-ci est placé dans l’utérus alors que la cup est juste à l’entrée du vagin donc ils sont bien loin l’un de l’autre. Par précaution, attendez quand même 1 ou 2 cycles avant de l’utiliser après la pose de votre stérilet. Cela permettra de voir si ce dernier reste bien en place.

7.Respecter les précautions d’utilisation

Il est impératif de respecter une règle d’hygiène de base avec les protections internes : les changer maximum toutes les 6 heures. Pour ce qui est de la coupe menstruelle, il ne s’agit pas de changer de protection mais tout simplement de la vider puis de la rincer avant de la remettre en place (sans oublier la stérilisation à chaque cycle).

Pourquoi se donner tant de mal ? Parce que les protections dites « intra-vaginales » sont plus susceptibles de permettre le développement du staphylococcus aureus (staphylocoque doré), une bactérie responsable du syndrome du choc toxique. Pas de quoi s’alarmer et de bannir à tout jamais la coupe menstruelle, il suffit simplement de suivre les précautions d’utilisation.

8.Rincer sa cup en extérieur grâce au stérilisateur

Tout d’abord, sachez qu’il vaut mieux rincer sa cup à l’eau froide plutôt qu’à l’eau chaude, si vous ne voulez pas vous retrouver avec une cup colorée (on ne parle pas d’un beau rouge flamboyant mais plutôt d’un marron pas très appétissant).

Et la meilleure astuce de tous les temps pour rincer sa cup quand on est dehors, c’est le stérilisateur !

Si vous n’avez pas de lavabo à disposition, ou si vous ne souhaitez simplement pas rincer votre cup devant les autres, vous pouvez tout à fait utiliser le stérilisateur So’Cup comme point d’eau. Et comme il est rétractable, une fois sortie des toilettes vous pouvez le ranger dans votre sac, ni vu ni connu !

changer-sa-cup-dehors-giphy

9.Désobstruer les trous de la coupe menstruelle

Afin d’optimiser la durée de vie de votre cup intime, nous vous conseillons d’entretenir les petits trous qui se trouvent sur celle-ci. Ces trous sont présents afin de faciliter le retrait, donc s’ils sont obstrués par un peu de sang, il ne faut pas hésiter à les déboucher. Sur notre cup, les trous sont relativement grands pour éviter justement ces obstructions, mais comme on n’est jamais à l’abri, voici la petite astuce pour les déboucher si besoin :

Vous pouvez remplir la coupe menstruelle d’eau, mettre la paume de votre main sur l’ouverture et secouer pour faire sortir l’eau par les trous.

10.Retirer sa cup sans forcer

Retirer sa coupe menstruelle, c’est tout un art et nous sommes fières de vous l’apprendre !

Pour bien retirer sa cup, tout est une question de muscles. Rassurez-vous, pas besoin d’être Popeye et de vous gaver d’épinard (même si c’est quand même super bon pour la santé). Le but est d’arriver à se détendre afin de relâcher ses muscles vaginaux.

Et en pratique ? En position accroupie, on se détend et on pousse un maximum sur ses muscles (périnée, abdos) afin de faire descendre la cup. On pince ensuite la base de celle-ci pour faire sortir l’air et donc rompre l’étanchéité puis on la retire en toute délicatesse. C’est à ce moment-là qu’on peut s’aider de la tige. Attention, même si c’est tentant, on ne tire surtout pas d’un coup sec !

Contrairement à ce que l’on pense, la cup ne fait pas un effet ventouse (enfin peut-être pendant 2 secondes au moment de l’insertion et du retrait, mais ça s’arrête là). En fait, une fois dépliée, la coupe menstruelle se remplit d’air et vient se « coller » aux parois vaginales, ce qui permet de créer une étanchéité parfaite. Lorsqu’on pince la base de la cup, on fait sortir l’air, ce qui permet alors aux bords de se détacher des parois vaginales. Cela nous semblait important de vous le dire, car vous êtes plusieurs à penser que la cup peut aspirer vos organes comme une ventouse. Mais cela est impossible !

 

Voilà, nous arrivons à la fin de ces 10 conseils pour bien utiliser votre cup. Si vous avez encore des doutes ou des questions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, afin que notre réponse puisse profiter à d’autres. N’oubliez pas qu’il n’y a jamais de questions bêtes, surtout quand on parle de protections intimes.

En tout cas, on espère que cet article vous aidera à devenir The Queen of the Cup !

socup-yass-queen

Article rédigé par Justine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier